Quels sont les trois piliers du système de retraite suisse ?

Le système des trois piliers du système de retraite a été inscrit dans la Constitution fédérale suisse en 1972. Il repose sur l'interaction entre la protection étatique des moyens de subsistance de base, la prévoyance professionnelle et la prévoyance privée privilégiée sur le plan fiscal. Ceux-ci constituent les trois piliers du système de prévoyance suisse. Découvrez-en plus sur ces piliers dans cet article.

Assurer sa subsistance grâce à la prévoyance publique

Le premier pilier comprend l'assurance-vieillesse et survivant, l'assurance-invalidité (AVS/AI) ainsi que les prestations complémentaires de l'assurance perte de gain (APG). L'AVS/AI permet de garantir les moyens d'existence des assurés à un âge avancé, en cas de décès ou d'invalidité. Pour plus d’informations concernant l’AVS, cliquez sur le lien du site.

Les prestations complémentaires ont pour but de garantir les moyens d'existence lorsque les autres prestations de l'État ou le revenu personnel ne suffisent pas. En règle générale, toutes les personnes qui travaillent et vivent en Suisse sont couvertes par le premier pilier du système de prévoyance.

L’assurance de la prévoyance professionnelle

Le deuxième pilier du système de prévoyance suisse est constitué par la prévoyance professionnelle (LPP), également appelée "caisse de pension". L'assurance de la prévoyance professionnelle a pour but de compléter les prestations de l'AVS/AI dans la vieillesse, en cas d'invalidité et en cas de décès. Elle permet aussi de garantir le maintien du train de vie habituel. Tous les salariés dont le revenu est supérieur au salaire annuel soumis à l'AVS sont assurés par l'institution de prévoyance choisie par leur employeur, et par les déductions automatiques LPP. Comme l'assurance du premier pilier, l'assurance de la prévoyance professionnelle fait donc partie de l'assurance retraite obligatoire.

La prévoyance privée volontaire

Le troisième pilier est un complément volontaire aux prestations de l'AVS/AI et de la prévoyance professionnelle. Aujourd'hui, les prestations des premier et deuxième piliers sont souvent insuffisantes pour maintenir le niveau de vie habituel d'une personne âgée. C'est pourquoi de nombreuses personnes en Suisse optent pour une prévoyance privée complémentaire basée sur le troisième pilier, afin d'éviter des lacunes de revenus désagréables. Le troisième pilier se compose de la prévoyance liée et de la prévoyance flexible.