La crise sanitaire du Covid-19 fait perdre 170 milliards d’euros à la France

Depuis son apparition, la crise sanitaire de la covid-19 a plongé plusieurs gouvernements dans une crise économique. La fermeture des frontières ainsi que la fermeture de nombreux commerces et entreprises  ont créé un gouffre financier dans les caisses de l'État. Avec les manques à gagner à cause des impôts impayés et des défenses colossales effectuées pour réduire l’incidence du virus sur la vie des français, l’Etat français enregistre des pertes importantes.

Les actions sociales coûtent cher à la France

Plusieurs actions ont été amorcées par le gouvernement pour freiner l’incidence de la crise sur la vie des français. En allouant des sommes importantes au chômage partiel, au fond de solidarité et au soutien des entreprises publiques, l’économie française souffre le martyr depuis des mois. On parle d’une perte de fonds estimée à près de 37,2 milliards d’euros. Des frais supplémentaires ont été alloués à la recherche pour le développement de vaccins et de solutions cliniques pouvant lutter contre le virus. Aussi, l’accès gratuit aux masques de protection et aux vaccins anti Covid-19 sont autant d’actions qui mettent à mal l’économie du pays.

Des chiffres en pleine croissance

Dans son désir de ne laisser aucun français souffrir des répercussions de la crise, l’Etat français prend le risque de sacrifier le bien être de son économie. Le produit intérieur brut du pays a baissé de près de 8,3% et près de 350.000 emplois ont été supprimés dans le secteur privé. En revanche, même si le pays garde le cap et arrive à limiter les dégâts. Il faut notifier que la crise suit toujours son cours et que des mesures doivent être prises pour réduire au cas par cas les aides apportés par l’aide.

En attendant, les dettes publiques de l’Etat français passent à près de 3000 milliards d’euros. Des chiffres record jamais enregistré par le pays auparavant.